Électricité verte, c’est quoi exactement?

Produite à partir de sources renouvelables, l’électricité verte préfigure notre énergie de demain, au même titre que le gaz vert. Si aujourd’hui les foyers français reçoivent, pour des raisons techniques, un mix d’énergie propre et d’électricité traditionnelle, choisir des offres vertes influe directement sur le repositionnement des fournisseurs d’énergie en matière de sauvegarde de l’environnement. Alors que la France a pour objectif d’atteindre 50 % d’énergies renouvelables d’ici 2030, Greenpeace a établi un classement de ces offres dites vertes. Le point.

Classement des offres d’électricité verte en France

Quelle part dans la production de l’hexagone?

Part des énergies renouvelables dans la production d’électricité en France :

Avec une production d’électricité renouvelable en 2017 de 89 TWh sur 529 TWh (chiffres RTE-Bilan 2017) et une part d’énergies vertes de 18,8% dans son mix énergétique, la France est loin derrière les champions européens : Danemark, Allemagne et Portugal. S’il existe de fortes disparités entre les pays, l’Europe connaît toutefois, pour la première fois, une production d’électricité renouvelable supérieure à sa production traditionnelle (charbon). C’est une excellente nouvelle lorsque l’on sait que le charbon produisait plus du double d’électricité il y a 5 ans !

Si la part des énergies renouvelables est dans une bonne dynamique pour atteindre les objectifs de la commission européenne, elle ne doit pas se faire au détriment de l’autre pilier de la transition énergétique : la réduction de la consommation totale. Or, le rapport annuel sur l’énergie européenne publié par Agora Energiewende et Sandbag, ‘The European Power Sector in 2017’ alerte sur le fait que la consommation totale d’électricité européenne est en augmentation depuis 3 ans. Pour atteindre l’objectif de 27% d’économies d’énergies d’ici 2030, il est nécessaire d’améliorer l’efficacité énergétique.

L‘hydraulique, avec 56%, est la première source d’énergies renouvelables en France pour l’électricité. Ce qui représente 53 TWh d’électricité sur les 89. Le secteur est suivi par l’éolien (25%), le solaire (10%) et enfin les bioénergies (9%).

electricité renouvelable
électricité renouvelable classement Greenpeace

Que dit Greenpeace?

Classement Greenpeace des fournisseurs d’électricité verte :

Afin d’avoir une action efficace pour la planète, encore faut-il choisir un fournisseur qui délivre de l’électricité réellement verte, c’est-à-dire issue à 100 % d’énergies renouvelables. Or, selon Greenpeace, il existe de grandes disparités entre les fournisseurs. Puisque la réglementation européenne ne force pas les fournisseurs à acheter de l’électricité renouvelable mais des ‘certificats’*, certains financent des producteurs d’électricité nucléaire ou fossile.

*Ce certificat appelé certificat de « garantie d’origine » indique simplement qu’une quantité identique d’électricité verte a été injectée sur un réseau d’électricité européen.
Le classement Greenpeace éclaire les consommateurs sur les pratiques réellement vertueuses des fournisseurs en matière d’électricité renouvelable. C’est-à-dire ceux qui ne se contentent pas d’acheter des certificats mais de l’électricité 100% verte, sans nucléaire ni énergie fossile.

Classement des meilleurs élèves

Voici donc le classement des fournisseurs d’électricité verte à retrouver sur www.guide-electricite-verte.fr

Sont vraiment verts :

  • Énergie d’ici
  • Enercop
  • IlekSont en bonne voie
  • Planète Oui
  • eKWateur
  • énergem
  • GEG (Gaz et Électricité de Grenoble)
  • Sélia
  • Alterna

Sont à la traîne :

  • Plüm énergie
  • Proxelia
  • Lucia
  • Énergies du Santerre

Sont vraiment mauvais :

  • Total spring
  • Direct énergie
  • Engie
  • Happ-e by Engie
  • Sowee
  • EDF

Ne sont pas classés les fournisseurs non présents sur l’ensemble de l’année 2017 : Butagaz, Cdiscount Énergie, Elécocité, Électricité de Provence, ENI, Green Yellow Casino, Leclerc, Mint Energie, Ohm Énergie, Urban Solar Energy…