Chauffage géothermique : avantages et inconvénients

La géothermie consiste à exploiter la chaleur du sol pour chauffer les bâtiments. Des capteurs puisent la chaleur en provenance de la terre, une énergie gratuite et renouvelable. Grâce à cette chaleur, ils alimentent ensuite votre circuit de chauffage à l’aide d’une pompe à chaleur (PAC). Les calories du sous-sol peuvent également produire de l’électricité au travers d’une centrale géothermique profonde. Mais cette utilisation d’énergie est-elle écologique ? Génère-t-elle des gaz polluants ? Découvrez quels sont les avantages et inconvénients du chauffage géothermique.

Chauffage géothermique : les 3 types d’énergie

Dans le domaine de la géothermie, il est important de distinguer 3 types d’énergie.

La géothermie à haute énergie

La chaleur captée dans le sol dépasse 150 °C et peut atteindre 350 °C. Pour cela, la profondeur des forages doit être supérieure à 1500 mètres. La géothermie à haute température est utilisée pour produire de l’énergie. Les centrales sont souvent installées sur une zone volcanique.

La géothermie à basse énergie

Elle utilise les calories de l’eau souterraine. Pour trouver une nappe phréatique avec une température comprise entre 30 et 150 °C, il est nécessaire de forer le sol sur une profondeur de 1500 mètres. La géothermie à basse température est utilisée plutôt pour le chauffage urbain.

La géothermie à très basse énergie.

Ici, la profondeur des forages est inférieure à 100 mètres et la chaleur captée ne dépasse pas 30 °C. La géothermie à très basse température est réservée au chauffage des maisons individuelles. Elle est exploitée à l’aide d’une pompe à chaleur.

Géothermie à très basse énergie : comment en tirer profit

La chaleur provient du rayonnement solaire et des eaux de pluie. Le captage de cette chaleur se fait à l’aide de 2 principaux éléments.

Les capteurs

Ce sont des sondes géothermiques. Enterrées, elles se chargent de puiser la chaleur dans le sol.

Les capteurs horizontaux sont enterrés dans le sol à un mètre de profondeur environ. Le réseau de sondes doit couvrir une surface équivalente à 1,5 à 2 fois la superficie habitable du logement. Prévoyez donc un terrain assez grand pour assurer le chauffage de votre habitation.

Les capteurs verticaux sont enterrés jusqu’à 100 mètres sous la surface du sol après le forage. Ils conviennent aux petits terrains et sont moins sensibles au gel de l’hiver que les capteurs horizontaux.

Le captage sur nappe phréatique consiste à creuser un puits de 100 m de profondeur maximum. Les capteurs sont plongés dans l’eau de nappes pour en capter la chaleur.

La pompe à chaleur ou PAC

La PAC permet de distribuer la chaleur emmagasinée par les capteurs au bâtiment en suivant 4 étapes :

  1. La chaleur captée du sol est transmise au PAC par un fluide caloporteur.
  2. Elle réchauffe le fluide frigorigène jusqu’à le transformer en gaz.
  3. Ce dernier est compressé et mis sous haute pression à l’aide d’un compresseur.
  4. Cette vapeur haute pression transmet la chaleur à l’eau du circuit de chauffage et repasse ensuite à l’état liquide.
pompe a chaleur géothermique

A lire également : Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

Avantages et inconvénients du chauffage par géothermie

Vous pensez mettre en place un réseau de chauffage par géothermie ? Voici les avantages et inconvénients d’un tel système.

Les avantages de la géothermie résident dans sa disponibilité et son respect pour l’environnement :

  • C’est un mode de chauffage économique. La chaleur du sous-sol est disponible en continu.
  • Il est performant. Peu de perte d’énergie constatée entre les capteurs et la PAC.
  • Il fonctionne partout dans le monde. Même si les zones volcaniques produisent plus de chaleur, la géothermie est peu influencée par la météo du lieu, contrairement à l’énergie solaire par exemple.
  • Le chauffage géothermique est écologique. La production de chaleur génère peu de gaz à effet de serre.

Néanmoins, le chauffage géothermique ne présente pas que des avantages, quelques inconvénients sont aussi à prendre en compte :

  • Certains terrains trop rocailleux ne sont pas éligibles à la géothermie.
  • Le coût des installations nécessaires au chauffage géothermique est élevé.
  • La rentabilité du dispositif ne se constate qu’à partir de la 5e année.
  • La géothermie horizontale nécessite un grand terrain tandis que le captage vertical de l’énergie a besoin de forage profond.

Prix de la mise en œuvre d’un système de chauffage géothermique

Le prix d’un système de chauffage géothermique dépend de plusieurs facteurs :

  • La technologie utilisée : la mise en place de capteurs verticaux est plus coûteuse que celle de sondes horizontales.
  • La puissance et le coefficient de performance de la pompe à chaleur géothermique.
  • La nature du terrain : plus il est instable et rocheux, plus le forage est difficile.

Si vous avez décidé d’installer une pompe à chaleur pour chauffer votre maison, sachez que le prix moyen d’un tel dispositif varie entre 12 000 et 15 000 euros.

Pour les bâtiments construits depuis plus de 2 ans, il est possible de bénéficier d’aides :

  • Crédit d’impôt de 30 % ;
  • prêt à taux zéro (PTZ) ;
  • subvention de l’ANAH aux foyers modestes ;
  • taux de TVA réduit.

Vous en savez maintenant plus sur les avantages et inconvénients du chauffage géothermique. Si vous faites de choix de l’installation de ce dispositif, renseignez-vous sur son coût, les aides auxquelles vous pouvez bénéficier, ainsi que la faisabilité du projet selon le type de terrain que vous possédez.

Auteur : Joshua B.