Quelle est la durée de vie d’une éolienne ?

Ces dernières années les enjeux climatiques et environnementaux ont poussé nombre d’entre nous à s’interroger sur les énergies nouvelles. Produire de l’électricité propre est devenu l’un des défis de ces prochaines années. Qu’il s’agisse de bois, de biomasse, de géothermie, de solaire ou d’éolien, il n’existe pas de bonne ou de mauvaise solution dans la mesure où toutes ces énergies sont des énergies renouvelables. Chacune possède des avantages et des inconvénients et il convient de choisir la mieux adaptée à ses propres besoins et à ses objectifs. Dans cet article, nous nous intéressons à l’énergie éolienne, qui a beaucoup évolué ces dernières décennies. Et lorsqu’on prévoit d’engager des dépenses pour de tels équipements, il convient d’en connaître les retombées. Pour prévoir l’amortissement de l’installation, il est indispensable de connaître la durée de son fonctionnement. Mais il est encore difficile de savoir quelle est la durée de vie d’une éolienne. Tentons de répondre à cette question.

Une éolienne dure 30 ans 

L’ADEME, Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie, prévoit pour une installation éolienne domestique une durée de vie moyenne de 30 ans. Cette durée peut varier en fonction de certains facteurs qui peuvent causer une usure plus rapide des composants ou des éléments annexes de l’installation, comme l’onduleur, les batteries, le compteur ou tout simplement les câbles électriques. La corrosion dûe à l’air marin, les vibrations, le givre ou encore la foudre, peuvent entraîner une usure plus rapide de la structure.

Les conditions climatiques et l’implantation géographique influent donc sur la durée de vie d’une éolienne. Évidemment très exposée, une éolienne subit les assauts des éléments. Les matériaux et pièces qui la composent s’usent, comme le rotor, ou s’érodent, comme les pâles.

Il y a deux conséquences à ce phénomène :

  • Le rendement diminue  
  • Les conditions de sécurité sont moins optimales

Comment allonger la durée de vie de votre éolienne ?

Faire réviser régulièrement l’éolienne

Bien qu’une éolienne domestique nécessite peu d’entretien, une visite régulière préventive est conseillée afin d’anticiper un éventuel dysfonctionnement. Là encore, la fréquence des visites se fera en fonction des facteurs d’usure constatés, l’idéal étant une visite annuelle.

Cette maintenance doit être effectuée par un professionnel qui vérifiera l’état général de l’éolienne, la stabilité du mât, puis s’assurera du bon fonctionnement des pâles, du rotor, de l’alternateur et du démultiplicateur. Il procédera ensuite à un nettoyage de ces éléments.

L’intervention a un coût et l’on pourrait être tenté de s’en passer afin de maximiser les gains issus de la production énergétique et d’augmenter la rentabilité. Eviter la révision de l’éolienne est pourtant un mauvais calcul pour 3 raisons :

  • Le manque d’entretien et l’encrassement de l’installation diminuent son efficacité et donc sa productivité. 
  • Le risque de panne est plus important, et faire réparer une éolienne coûte plus cher que de la faire entretenir. 
  • En cas de panne le professionnel qui doit intervenir ne sera peut-être pas disponible dans l’immédiat, la production va donc se retrouver à l’arrêt complet en attendant sa venue.

Au final, l’opération peut risquer de coûter beaucoup plus cher que prévu. 

Protéger l’éolienne des intempéries

Cela peut paraître paradoxal mais le vent n’est pas toujours l’ami de l’éolienne. En effet, les vents trop violents nuisent à son bon fonctionnement et peuvent même endommager gravement l’installation ou causer une panne. Si une tempête est annoncée, prévoyez d’orienter les pâles de façon à limiter l’impact des bourrasques, ou vous pouvez même bloquer les pâles à l’aide d’un système de freins mécaniques.

Si vous n’avez pas eu le temps d’agir en amont, il est préférable de faire procéder à une vérification du système avant sa remise en marche. 

A lire également : quelle est la durée de vie d’un panneau solaire ?

Les atouts de l’énergie éolienne

Utiliser l’énergie éolienne a de nombreux avantages :

  • Une installation éolienne transforme l’énergie cinétique du vent en énergie électrique. Le vent étant une source d’énergie inépuisable on ne pille donc pas les ressources de la planète pour la production d’électricité. 
  • Le fonctionnement d’une éolienne ne nécessite pas de combustible, ne génère aucune pollution et n’engendre aucun déchet. Il ne crée pas non plus de gaz à effet de serre, et ne pollue ni les eaux, ni les sols. L’électricité produite est donc une énergie dite “propre”.
  • Les composants d’une éolienne sont essentiellement le métal et le plastique et sont entièrement recyclables, alors que le photovoltaïque contient des terres rares.
  • Les installations éoliennes peuvent être reliées au réseau électrique ou mises en place sur des sites isolés ne bénéficiant pas du réseau.
  • L’autoconsommation de la production permet de réduire la facture d’électricité et constitue un pas vers l’autonomie énergétique.

Nul doute que la production d’énergie éolienne individuelle est promise à un bel avenir. Il existe d’ores et déjà différents modèles qui s’adaptent à notre habitat, qu’il soit urbain ou rural. De plus, les coûts de production et d’installation ont considérablement diminué, rendant la démarche accessible à plus de citoyens. La recherche et la technologie avancent à grands pas, en même temps que l’augmentation incessante du prix de l’électricité nucléaire. Développer les énergies renouvelables et produire de l’énergie verte vont devenir un enjeu capital pour la préservation de notre environnement. En installant une éolienne domestique, vous devenez acteur de la transition énergétique.

Auteur : Joshua B.