Qu’est-ce qu’une norme ISO ?

Dès qu’il est question de réglementation, de normes et de procédures administratives, juridiques ou encore techniques, il n’est pas rare de se retrouver perdu… Il est en effet difficile de faire le tri parmi toutes les dénominations existantes. Zoom sur l’une d’entre elles : la norme ISO !

À quoi sert une norme ?

Avant de parler précisément des normes ISO, mieux vaut déjà revoir la notion même de norme. Alors, qu’est-ce qu’une norme ? Il s’agit d’un document considéré comme « officiel », car produit par un organisme agréé, appelé organisme de normalisation. L’acte de produire une norme est en effet nommé « normalisation ».

Ce document permet de fixer des règles, une marche à suivre pour des procédures relatives à tous types de secteurs : en somme, il peut exister des normes internationales ayant trait à l’agroalimentaire, comme à l’environnement ou à la sécurité.

Une norme permet de définir la meilleure manière de procéder lorsque l’on entreprend une activité, de façon à allier efficacité, sécurité et fiabilité.

Homme en costume avec le pouce levé en l'air en signe ok
Source : GettyImages

Norme ISO : définition

Dans ce cas, qu’est-ce qu’une norme ISO ? Il existe plusieurs organismes de normalisation agréés, comme l’Afnor (Association Française de Normalisation) ou le CEN (Comité Européen de Normalisation)… Ou encore l’ISO, qui n’est autre que l’Organisation internationale de normalisation.

Ainsi, lorsqu’il est question de l’ISO 9001 ou de l’ISO 9000, il est fait référence à la norme ISO 9001 ou 9000, c’est-à-dire à une des normes produites par l’ISO parmi plus de 22 500 !

Quels sont les avantages des normes ISO ?

Produire des normes internationales permet de garantir la circulation de produits sécuritaires et de qualité sur le marché mondial. Les normes aident aussi les entreprises à optimiser leur méthodologie de production, tout en garantissant la sécurité de leurs employés.

L’objectif est donc de permettre aux représentants de tous les secteurs de booster leur productivité et d’accéder à des plateformes d’échanges mondiaux. Il s’agit aussi d’assurer au consommateur que les produits qu’il utilise sont de bonne qualité et sans danger pour lui.

Comment est créée une norme ISO ?

Une foule d’experts techniques indépendants sont rassemblés sous l’autorité de l’ISO, pour former un comité technique. Des grandes figures d’associations de consommateurs, d’ONG, de gouvernements ou d’universités sont également présentes dans ce comité.

L’ISO va venir répondre à une demande, un besoin, émanant du secteur industriel. Les experts, originaires de différents pays, se mettent d’accord sur toutes les modalités de la norme à créer. Diverses phases de vote sont alors nécessaires, avant l’aboutissement final d’une norme. C’est pourquoi il faut compter en moyenne trois années avant qu’une norme ne soit officiellement publiée. Vous trouverez plus de détails relatifs à l’élaboration des normes ISO sur le site même de l’ISO.

Quelles sont les normes les plus connues ?

Par exemple, qu’est-ce que la norme iso 9001 dont il est si souvent question ? Il s’agit là d’une norme sur le management de la qualité, c’est-à-dire qu’elle fixe les critères relatifs à un système de management centré sur la qualité des produits et des services, de manière à ce que ces derniers répondent toujours mieux aux attentes des clients.

Peut-être avez-vous également déjà entendu parler de la norme ISO 22000, qui traite de la sécurité des denrées alimentaires. C’est l’une des normes les plus utilisées à l’ère de la mondialisation et de ses chaînes d’approvisionnement parcourant le globe de long en large.

Homme en costume tenant une tablette projetant une carte du monde avec ses connexions
Source : GettyImages

Qu’est-ce que l’ISO ?

C’est lors d’une réunion à l’Institute of Civil Engineers, à Londres, en 1946, que les délégués de 25 pays prirent la décision de créer une organisation mondiale ayant pour objectif d’unifier les normes industrielles à l’échelle internationale. L’ISO fut donc officiellement créée l’année suivante, en 1947.

ISO : signification

Vous vous demandez sans doute ce que veut dire ISO : les fondateurs de l’organisation voulurent éviter de créer un acronyme qui varierait selon les pays… C’est pourquoi ils optèrent pour le terme « iso », une version raccourcie du grec isos, qui signifie « égal » !

L’ISO en chiffres

Aujourd’hui, l’ISO compte :

  • Plus de 135 employés travaillant à temps plein à son Secrétariat Central, à Genève
  • 164 organismes nationaux de normalisation membres de l’organisation
  • 786 comités techniques
  • Plus de 22 500 normes publiées

La mention « certifié ISO »

Il est donc admis que l’ISO est une organisation reconnue au niveau mondial, dont les normes permettent de déterminer le niveau de qualité d’un produit. Certains organismes n’hésitent alors pas à utiliser son logo de manière incorrecte, afin d’influencer le consommateur.

Il est donc bon de savoir que ce n’est pas l’ISO elle-même qui délivre des certifications ou des certificats de conformité, seuls les organismes de certification nationaux ou régionaux sont habilités à le faire. C’est pourquoi une mention « certifié par l’ISO » sera forcément incorrecte, voire mensongère.

L’ISO explique ainsi sur son site qu’il ne faut par exemple pas décrire un produit comme étant « certifié ISO », mais « certifié ISO 9001 : 2015 ». Comme souvent lorsqu’il est question de normes et de réglementation, tous les détails comptent !

Auteur : Joshua B.